Lorsqu’il s’agit de mettre à niveau votre infrastructure de TI, l’efficience est l’un des principaux arguments de vente invoqués par les fournisseurs et les fournisseurs de service. Chaque industrie a sa propre définition du mot, mais au sens le plus élémentaire et le plus littéral, l’efficience est une mesure de l’efficacité d’un certain système à produire une quantité spécifique de résultats. En matière de TI, une architecture plus efficiente génère un niveau de production particulier en consommant un plus petit nombre de ressources comme le capital humain, l’énergie, etc. En entreprise, faire le même travail avec moins de moyens est une proposition alléchante. C’est logique.

Cependant, un piège commun à ceux qui vendent quelque chose en vantant une meilleure efficience est qu’ils ne peuvent pas étayer leur affirmation par des faits concrets. En tant que ratio, l’efficience est en soi un nombre. Qu’il faille moins d’énergie pour effectuer le même travail ou qu’il faille moins de temps (et donc moins de coûts de main-d’œuvre) pour le gérer, le concept doit toujours être facilement quantifiable. Dans l’un de nos récents projets, c’est devenu un thème central.

Prenez notre travail avec un fournisseur de soins de santé de premier plan, qui est venu nous voir dans le but de rafraîchir l’équipement hérité de leur environnement corporatif qui se composait de serveurs vieux de six ans dans une architecture traditionnelle à trois empilements.

Outre l’âge de leur écosystème, les leaders en TI dépensaient plus d’argent et consacraient plus de travail que nécessaire pour maintenir les lumières allumées dans un environnement d’entreprise de plus de 600 machines virtuelles. La conception existante reposait sur plusieurs plateformes de virtualisation, utilisait quatre hyperviseurs et nécessitait la présence de trois administrateurs distincts (pour le réseau, le serveur et le stockage). La complexité inhérente du système s’en est trouvée accrue, ce qui a augmenté les coûts de main-d’œuvre et de licence et a donc fait perdre une bonne partie de la marge d’exploitation.

Le client a fait appel à Compugen pour simplifier et moderniser son environnement. Notre équipe a trouvé la solution, a validé la conception et l’a mise en œuvre dans l’environnement de l’entreprise. L’idée était d’opter pour une solution hyperconvergée, qui consoliderait la virtualisation sur une seule plateforme et ne nécessiterait qu’un seul administrateur au lieu de trois. Nutanix a fourni le logiciel de virtualisation libre AHV qui offre une gestion facile, de faibles coûts d’exploitation, ainsi qu’une sécurité et un rendement élevés.

L’hôpital avait déjà effectué un léger travail de migration, mais il savait qu’il aurait besoin d’une plus grande expertise pour transférer le reste de ses données vers la nouvelle infrastructure. L’équipe de services professionnels de Compugen a pris en charge la majeure partie du processus de migration complexe et a reconstruit l’infrastructure de bureau virtuel en utilisant Nutanix et Citrix. Nous avons procédé à l’optimisation du rendement et avons conclu le tout par notre gestion de projet. St. Joseph’s a également utilisé ce projet comme preuve de concept pour héberger son système de dossiers médicaux électroniques EPIC sur Nutanix dans le futur.

Comme la sécurité est une priorité essentielle dans un tel environnement où la confidentialité des dossiers des patients est de la plus haute importance, nous avons mis en place des serveurs HPE DL380 et DL360. Profitant de la technologie Silicon Root of Trust de HPE qui intègre la sécurité au niveau équipement, la plateforme Gen10 crée une empreinte digitale immuable dans la puce elle-même et offre des niveaux de protection sans précédent contre les attaques et les compromis du micrologiciel. Silicon Root of Trust permet uniquement de charger un micrologiciel de confiance sur le serveur (par conséquent, aucun code malveillant ne peut être injecté) en ancrant le processus de démarrage dans l’équipement et permet une récupération automatisée sans intervention manuelle requise.

Cette transformation a depuis permis au client de bénéficier de multiples avantages positifs et opérationnels. En passant à Nutanix, l’hôpital a considérablement réduit ses coûts de licence; il payait auparavant plus de 200 000 $ par an pour un seul de ses nombreux fournisseurs de virtualisation.

Un système simplifié est plus facile à gérer et moins vulnérable ainsi l’installation nécessite de 53 et 82 % de temps en moins pour déployer les ressources de calcul et de stockage respectivement, tout en réduisant les temps d’arrêt non planifiés de 85 %. Les mises à niveau du stockage sont effectuées 70 % plus rapidement. L’architecture allégée et plus performante occupe moins d’espace, et son alimentation et son refroidissement nécessitent moins d’énergie, ce qui réduit l’empreinte carbone globale.

Comment cela peut-il aider mon entreprise? Quel type de revenus et d’économies potentiels puis-je obtenir avec cette mise à niveau? Comment pourrai-je mieux orienter mes ressources existantes avec cette solution? Ce sont les questions que les clients comme vous devraient se poser lorsqu’ils envisagent de moderniser leur environnement, et auxquelles les spécialistes comme nous devraient s’efforcer de répondre en permanence à l’aide de données mesurables et vérifiables.

Publications similaires

Lire le buzz IT
Windows 11 + ASUS rendent l'éducation accessible,...

Et pourquoi l’élément de sécurité mérite votre attention maintenant De nos jours, travailler dans...

Comment Microsoft Surface Hub peut dynamiser...

Un appareil puissant qui allie collaboration, communication et créativité.

Faire d'une pierre deux coups: améliorer la...

Notre monde virtuel crée un impact substantiel sur notre environnement physique. La dépendance aux...